« L’IMPORTANT, CE N’EST PAS LA DESTINATION, C’EST LE VOYAGE »

Robert Louis Stevenson

 

- AVANT-PROPOS -

Commandant de bord d’un « parapente chiffon ficelle » depuis trois semaines ou trente ans, vous avez déjà parcouru en long, en large et en hauteur les sites de vol de votre quartier et vous souhaitez aller voir ce qu'il y a derrière la colline …

Vous êtes au bon endroit !

Néanmoins votre budget est quand même limité ? Alors ces quelques lignes s’adressent plus que jamais à vous.

L’esprit de ce texte tient comme acquis que vous considérez que le vol par lui même représente l’objectif précis de votre voyage, et que le reste n’est pas la priorité absolu. Vos meilleurs souvenirs ne seront pas le super repas que vous avez fait ici ou la chambre à coucher en marbre et dorure de là. Par contre si vous préférez vivre comme un Nabab, dans le confort et le luxe, en payant trois fois plus que le prix local…..Vous n’apprendrez rien dans les lignes qui suivent. 

Je m’explique, avec votre budget asmathique, je vous propose de réaliser un séjour à juste frais avec le confort local, en utilisant autant votre tête que vos jambes, même moins !  En dépensant le juste prix, cela vous permettra ensuite de repartir pour une nouvelle aventure.

Nota : Il va de soi que le texte suivant s’adresse à un pilote autonome, qui analyse chaque matin précisément le bulletin météo, qui se documente pour se rendre au site de décollage correspondant à l’aérologie du jour. Lorsque l'on se déplace en bus, à pied, voire en stop, il faut faire en sorte d'aller directement sur le site disposant du vent de face....

Pour les pilotes débutants, il peut être préférable de se joindre à une école ou de voyager grâce à une structure spécialisée.  

 

 

1 - TOUT LE MONDE EN RÊVE

 

       

De ma camionnette bien sûr ! 

C’est le moyen idéal pour se déplacer sur les sites de vol pendant les week ends ou les vacances. Un fourgon aménagé ou un camping-car permet de se poser ici ou là en fonction de l’humeur et de l’aérologie, d’aller et de revenir. Les véhicules utilitaires possèdent l’atout de moins attirer l’attention que les campings car, néanmoins il faut éviter de les garer dans des endroits trop isolés pour ne pas attiser la curiosité.

Conseils: Les fourgons possèdent un avantage sur les CC de passer sous 2m et ainsi pouvoir se garer n’importe où. Contrairement aux voyages à pied, ou en avion, on peut aussi emporter plus de matériel (plusieurs parapentes et sellettes adaptées à l'usage). La plupart des villes ou villages disposent, en principe, d’un emplacement réservé au véhicules habitables de passage, avec eau et commodités, souvent payant. 

Enfin, ce n’est pas forcément une bonne idée que de stationner dans un endroit super tranquille en apparence.… Il arrive fréquemment que des « raveurs" aient la même idée que vous…..plus tard ! 

 

2 -  VOYAGE A PIEDS

 

Les ailes se faisant de plus en plus légères, il suffit d’une sellette minimaliste et d’un équipement approprié pour transporter toutes ses affaires dans un sac compact. Et ensuite se déplacer à pied, en bus, en train, en stop, blablacar ou…. en vol !  Le vol itinérant représente l'avantage de progresser vers la direction souhaitée sans être obligé de revenir à son point de départ (cela réclame néanmoins un certain niveau de pilotage cross, l’aptitude à voler parfois dans des conditions marginales et de se poser dans des coins manquant parfois de confort).  A chacun de choisir son mode de couchage, l’emport d’une tente et du matériel de camping augmente la charge, ce n’est pas gênant pour celui qui s’installe au camping. Mais pour l’itinérance pure, remplacer le camping par le logement en gite d’étape ou chez l’habitant peut être judicieux. A condition qu'il y ait des habitations sur le parcours. 

Conseil:  Lors du vol de répartir judicieusement le poids afin de ne pas pencher vers l’arrière. Pour cela diviser le sac en deux petits dont l'un peut s'accrocher en ventral 

 

3  - LE SAC DE TRANSPORT

Ce chapitre traite de l'organisation de son sac, que ce soit pour de la rando, du vol bivouac ou un voyage en avion. Pour ce qui est des déplacements en véhicule ou fourgon aménagé, il n'y a pas d'obligation de poids et de volume.   

La photo ci dessous désigne les quatre éléments indispensables d'un sac, à savoir l'aile, la sellette, le casque et le sac de transport.

A partir de là, tout ce que l'on rajoute dans le sac est superflu !

Le défi va consister à compléter son équipement du jour qu'avec des objets qui ont une utilité. Tout ce qui est rajouté doit servir, et rien ne doit faire défaut. Ne pas hésiter à faire une check-list et de cocher au retour ce qui n'a pas été utile .....et rajouter ce qu'il manquait. Aprés quelques voyages, on prévoit juste à tous les coups.  

 

 

A - LE SAC DE RANDO

Ci dessus l'exemple du sac utilisé pour l'ascension du Pic de Bure (2709m) réalisée en été avec une dénivelé de 1400m. Comme on le remarque sur la photo, il est possible de n'emporter qu'une bouteille de 0,5 l, car il y a des points d'eau sur le parcours. D'une maniére générale, c'est souvent le cas pour les randonnées en montagne, à vérifier avant le départ. Par soucis d'allégement le portefeuille reste dans le véhicule, on emporte que carte bleue, argent, carte d'identité, licence ou carte d'adhérent au CAF. Ne pas perdre de vue que le vent au sommet peut être dans une direction différente aux prévisions, le vol se fera alors dans une autre direction, et le retour au point de départ... en stop ou en bus.

Conseil  : Lorsque l'on randonne seul le téléphone est un équipement de sécurité, le poids est négligeable pour un modéle simple (120 gr), on peut lui greffer une application de cartographie (sity trail, géoportail) une application instrument de vol (flyMe)  et météo (meteoblue, mobibalises) 

 

B  -  LE SAC DE BIVOUAC

Cet exemple concerne un séjour réalisé en Corse (Balagne) pour du vol "bord de mer" .Cout du voyage réduit car traversée Continent-Corse peu chère du fait que sans véhicule et hors saison. Déplacement à pieds ou en stop sur les sites alentours. Le matériel de vol était rangé dans le sac du constructeur, et l'ensemble, avec tente, matelas et matériel de camping placé dans un sac de plus grande contenance (60 litres). Poids de l'ensemble 5310gr + 2430 gr soit 7,740 kg auquel il faut rajouter le poids de l'eau, nourriture, affaires de rechange (Tee-shirt, calecons, chausettes.....) 

Retour tous les soirs au camping, lieu du bivouac

Nota:  Pour ce séjour en période estivale, le duvet était remplacé par un drap thermolite (plus léger). Non visible sur la photo, un sac poubelle de grande contenance pour envelopper le sac parapente qui dormait dehors, la tente minimaliste ne pouvant l'accueillir ! Par gain de poids, privilégier les plats deshydratés (nouilles chinoises, bolino). Pour changer des barres, les babybels sont faciles à transporter.  

 

 

Nota: Des récits d'aventure en vols itinérant à lire absolument

http://www.augredelair.fr/wp-content/uploads/2015/01/luc_armant_StoryBivHimal.pdf

https://paragliding.rocktheoutdoor.com/aventures/la-traversee-de-la-nouvelle-zelande-par-antoine-girard-et-benoit-outters/

 

 

3 - ROAD TRIP A VELO

 

L’expérience de l’Air-Bike 2015 en Corse  http://www.frg-sport.com/sites/all/parapente/Air-Bike2015/index.html montre que l’association du parapente fonctionne très bien avec le déplacement en vélo. Certes moins rapide que l’auto, le bus ou le train, elle possède l’avantage de l’autonomie. Privilégier une remorque (plutôt mono roue), car faire du vélo avec un sac à dos fait mal ……au bas du dos. 

Léger inconvénient, si l’on est pas installé au camping, il faut laisser son vélo et le matériel de bivouac à l’atterrissage. Un bon anti vol fait l’affaire pour attacher le vélo à la remorque et au sac.

Conseil:  Pour les moins sportifs, l’option VAE ou remorque AE peut être une bonne option (à condition d’avoir chaque jour à disposition de l'électricité pour recharger les batteries)….

 

 

4 - VOYAGE EN AVION

 

 

Le paragraphe le plus intéressant !

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, cela peut être la solution la plus économique, à certaines conditions. Pendant l’hiver en Europe, des billets d’avion pour des destinations « tempérées » Maroc, Canaries, Andalousie, Portugal, Malte, Sicile peuvent se trouver à moins de 100 euros AR. Il faut souvent réserver à l'avance.

Ce voyage, c’est vous qui l’organiserez, en fonction de vos habitudes, de vos centres d’intérêts. Vous passerez peut être à coté de certaines choses, mais vous en vivrez d’autres, cette aventure sera la votre, et souvent le hasard vous emportera dans une expérience inoubliable. 

Pour l’option avion, l’idéal est d’emporter son parapente avec son équipement en bagage cabine, et économiser le prix d’un bagage en soute qui représente parfois un supplément de 50%. Rappel des dimensions bagage à main: 55X45X20cm soit un volume de 40 litres. Ce volume est à prendre en compte pour le remplissage du sac.

C’est un très bon début. Mais vous serez piéton, car sauf si l’on se déplace à plusieurs, la location d’un véhicule automobile fait grimper le budget et ce n’est pas dans l’esprit de ce texte. Le voyage en transport locaux permet aussi une meilleur immersion, ainsi que le contact avec les habitants. 

Puisqu’il s’agit d’un dépaysement, les destinations pour vol en  bord de mer facilitent le déplacement en utilisant les transports en commun. Pour les sites « intérieurs » comme Aguergour au Maroc, Algodonales en Andalousie….etc  il y a possibilité de trouver des navettes sur place pour se rendre sur les pistes d’envol… sinon reste l’option marche à pied. 

Conseils:  La location de scooter est bon marché à Lisbonne, elle permet de se rendre facilement sur les sites alentours (il faut louer un scooter 125cc, car les 50cc n’ont pas le droit de circuler sur le pont) 

Nous avons vu que pour l'emport du parapente et des affaires perso en bagages cabines le volume est une contrainte, pour cette raison l'option vol en bord de mer nécessite moins de vétements. Pour ma part je prend peu de rechange et je lave réguliérement .... 

 

Plutôt que le camping, lorsqu’il s’agit d’un déplacement hivernal, je préconise l’auberge de jeunesse, elles sont très nombreuses: https://www.hostelworld.com .Pour un montant de + ou - 20 euros par nuit, petit déjeuné compris et il y a même la possibilité de faire sa cuisine sur place.

Pour ce séjour, si vous n’avez pas de voiture, il convient de bien choisir votre lieu de résidence en fonction des prévisions météo, quitte à changer d’endroit en cours de semaine en raison de l’évolution et du sens du vent.

 

Conseils:

 

Sites web météo universel: 

https://www.meteoblue.com

https://www.windyty.com

Sites vent en bord de mer:

www.windguru.cz

L’application Mobibalises est très pratique pour connaitre le vent en temps réel  (Pioupiou, Metar et autres)

 

Compagnies aériennes low coast: 

http://www.vueling.com  

https://www.ryanair.com

https://www.transavia.com/fr-FR/accueil/

https://www.easyjet.com/fr/

Et aussi un site assez particulier qui propose des vols bons marché avec des escales un peu plus longues, intéressant pour ceux qui ont le temps, plus que l’argent :  https://www.kiwi.com/fr/

 

En résumé:

 

Pour un petit voyage en hiver au soleil, les quatres conditions qui vous permettent de vous offrir cette Folie à moindres frais :

- Un billet d'avion Low Coast

- Le sac en bagage cabine

- L'utilisation des transport en commun, la marche ou le stop

- Bon plan logement: hostel, camping, hébergement chez l' habitant

 

 

- CARTES POSTALES - 

Quelques exemples de destinations d’hiver

Je parle d’idées de voyage pour la période qui s’étend de fin novembre à fin mars, afin d’aller chercher un peu de douceur « exotique », et une température ou climat plus favorables. Cela concerne principalement de destinations proches (Europe du sud, Maroc, Canaries)

Il ne faut pas oublier d’autres destinations intéressantes comme La Réunion, l’Afrique du sud, Colombie, Brésil, Equateur, Mexique, Kenya, Inde, Népal…… Mais le budget est plus conséquent. 

 

Pour le reste de l’année, nous avons les plus beaux sites de vol dans notre cher hexagone ! …. des idées ici : 

 

http://www.frg-sport.com/node/3

 

En suivant une  certaine logique, plus la température va baisser, plus nous allons avoir tendance à descendre vers le sud. C’est la façon dont sont proposés les destinations suivantes, mais ce n’est pas un classement quelconque.

 

Andalousie

L’Andalousie propose plus de 20 sites de vol, parmi lesquels Algodonales. On peut y voler avec presque toutes les orientations de la girouette. Lorsque le vent de nord est un peu fort, il faut se déplacer à 30 km de là , c’est Montellano. Algodonales se trouve à peut prés à mis chemin sur l’axe routier Séville- Malaga. Ces deux villes disposent d’un aéroport international bien desservi par les compagnies low coast. Ensuite c’est bus, liaisons régulières. Le village est très agréable et bien animé.    

 

Avantages :  Météo favorable même l’hiver, bulle météo qui protège (en principe) du vent. Village d’Algodonales disposant de logement et nombreux bars-restaurants pour le soir. Centre de vol libre  CIVA sur place. Possibilité de cross. 

 

Inconvénients: ???

 

 

Portugal

Autour de Lisbonne: 

D’abord la ville est magnifique, si ça vole mal, il y a toujours quelque chose à découvrir. En longeant la cote, d’abord vers le sud, il y a plusieurs sites de vol en bord de mer. Avec un scooter ,par exemple, c’est une belle balade. Ces sites sont orientés de sud-est à nord, c’est un peu le hic, car la tendance du vent au Portugal a tendance a être nord-est ou est……..

 

Les avantages:   Si embrouille météo, Lisbonne vaut à elle seule le déplacement. Plusieurs sites vol,  de Fonte de Tehla à Sesimbra , à une distance maxi de 40 km de la capitale. Logement en hostel, camping à Bicas / Meco à 100m du décollage. 

 

Inconvénient:  La direction du vent parfois au Portugal. 

 

Portugal

 

Algarve:

 

Complètement au sud du Portugal, l’Algarve promet 300 jours de soleil par an ! Aéroport international à Faro, et un site proche Praya de Falesia (s) que l’on rejoint facilement en bus + un peu de marche sur la plage. Si la tendance du vent annoncé est ouest on peut poser son camp à Lagos et avoir ainsi le choix entre deux sites : Praya Porto do Mos (s) à coté de Lagos et le magnifique site de Praya do Cordoama (o et no) à coté de Villa do Bispo.   

 

Avantages : C’est le SUD ! Pour un voyage en solitaire, on peut se déplacer sur tous les sites avec le bus et en marchant un peu. Nombreux Hostels (très bien notés) Balises Pioupiou sur les sites de Mos et Cordoama ….pratique 

 

Inconvénients:  Sens du vent parfois capricieux. Si la météo est incertaine, il y a moins de lieus de visite qu’à Lisbonne !

 

 

Malte

Cette île est fort agréable et pas seulement parce que le nom Farrugia y trouve son origine. Mais aussi et surtout pour sa culture, sa richesse, ses vestiges historiques, son accueil . L’ile ne mesure que 27 km de long et 14 de large avec un aéroport en son milieu, mais on y vole…..des petits sites en bords de mer. En s’installant à la Valette, on peut rejoindre facilement chacun des 4 décollages en moins de 45’  de bus.

 

Avantages:   La Valette est une ville à visiter, beaucoup de richesse. Lorsque l’on s’éloigne un peu de la capitale, c’est encore meilleur marché. Desserte des lieus de vol en bus. 4 sites de vol et les 4 orientations. Possibilité de parfaire son anglais, car c’est la langue officielle.

 

Inconvénients: Possibilité de vol limité en cross et altitude maxi à ne pas dépasser (TMA - CTR),  il faut s’annoncer à la tour de contrôle de l’aéroport lorsque l’on souhaite décoller et en fin de vol.

 

 

Maroc

 

C’est la valeur sûre de l’hiver, principalement à Aguergour et autour d’Agadir, mais pas seulement. De nombreux sites de vol au Royaume, comme le col du Tizi n test sur la route reliant Marrakech à Taraudant. Et aussi le mont Toubkal (4167m) à gravir et voler. 

A noter tout de même qu’il faut demander une autorisation de vol à la fédération marocaine avant votre départ. Les vols low coast sont nombreux pour aller à Agadir ou Marrakech et en conservant une certaine souplesse dans la réservation de votre première nuit, vous choisirez de voler à ici ou là en fonction de la météo, 260 km séparent les deux villes citées précédemment, la température et le vent peuvent être bien différent……

Nombreuses bonnes adresses à Aguergour:  Gites Latifa, Ahmed, pour plus de luxe et piscine Dar Zitoun…. 

 

Avantages:  Accueil, cout de la vie, dépaysement. En logeant à Aguergour, vous êtes directement sur le lieu de vol, idem au nid d’aigle (secteur Agadir) ou Aglou plage . Excellent accueil à Mirleft à l’Abertih hôtel, proche du célèbre site de vol de Legzira et sa célèbre arche rouge. Vous bénéficierez des conseils de Damien Lecire pour le choix du meilleur site de vol du jour.

 

Inconvénients :  ….Je cherche….Ah ! Peut être avec votre forfait téléphone, attention vous n’êtes pas en Europe ! vérifier le prix de vos communications dans votre forfait… L’achat d’une carte sim locale peut être une très bonne idée.

 

 

Les Canaries - Ténérife

 

Encore plus au sud, et encore plus de douceur. Des sept iles formant l’archipel des Canaries, Ténérife est la plus grande, et la plus favorable au vol en parapente. Le volcan Teide 3718m, plus haut sommet d’Espagne constitue un abri imparable lorsqu’il y a un peu de vent. la majorité des sites se regroupe du coté sud ( Taucho, Los pinos, Ifonche Jama ) mais pas seulement…Ca vole un peu partout autour de l’ile. Ténérife  est sous le régime de l’Alizé, un vent de nord qui souffle régulièrement à 20-30 km/h. Le coin vaut le déplacement pour une bouffée de chaleur en hiver, on appelle pas Ténérife « l’Ile du Printemps Eternel » pour rien ! 

Possibilité de voler et découvrir les autres Iles: Lanzarote vole aussi, mais elle n’est pas protégée si le vent souffle.

 

Avantages :  La météo ! La protection et l’abri du vent que constitue le volcan Teide. Nombreux logements pratiques. Variété des paysages, bord de mer et montagne. Possibilité de cross. 

 

Inconvénients: Les éternels râleurs diront que la zone est un peu trop bétonnée.

 

 

 

Autres destinations 

 

La Corse évidemment, la Sardaigne et la Sicile sont des très belles destinations qui valent le coup . Mais comme je parle ici de voyages d’hiver, je pense qu’il vaut mieux attendre le printemps pour se rendre là…Nous en reparlerons 

  

 

 

 

Vous êtes ici

L'art de voyager

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer